Du galo den lé vao – Limerot 14 - institu Chubri - Du galo pourr astourr

Du galo den lé vao – Limerot 14

Archiv minzz en lign le XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

► Ecoutë l’bilhèt limerot 14

► Ecoutë toutt l’emission du 07-12-2011 su Radio Laser

► S’en rtournë a la list dé bilhèt

 

Depuis quand parle-t-on français en Haute Bretagne ?

Figurez-vous que la France, oui je dis bien la France, n'est majoritairement francophone que depuis les années 1950 ! C’est donc tout récent. C'est à l'époque du passage de la paysannerie traditionnelle à l'agriculture moderne que les régions françaises voient s'opérer un changement de langue vers le français. C’est aussi l’époque du développement de la radio et de la télévision, exclusivement francophone puisque de compétence étatique. Ces années 50 sont également une période d’allongement de la scolarisation, d’exode rural et d’urbanisation, de renforcement du rôle de l’administration. Tout cela concoure à l’usage de plus en plus exclusif du français.

 

Lé-z afutiao pourr qherr la galètt (1'04)

Le galo, s’é in parlement qhi'é vra vivant den l’Pay dé Vao d'Vilenn. Matlao Ghiton nou-z enmenn corr sé lé deûz dam qhi dmeurr ô Sèl. Anet, il é caozanç dé-z afutiao pourr qherr la galètt.

Lé môt a s souvni :

Pourr qherr la galètt, sa të den l'fouyë ? > pour cuire la galette, c'était dans le foyer ?

La chminé > la cheminée

La pièrr a galétt > la galettière

Le trëpië, t.rpië > le trépied (pour soutenir la galettière)

Entt la pièrr a galètt e l't·rpië, n'avë in ptit qheuq chôzz .... enn sortt de plaq pourr q sa n'chaoff pâs tro durr > Entre la galettière et le trépied, il y avait un petit quelque chose, une sorte de plaque pour que ça ne chauffe pas trop fort.

Il aplé sa in "pied rouge" > Ils appelaient ça un pied rouge

La tournétt > la tournette

Sindou > Saindoux