Du galo den lé vao – Limerot 18 - institu Chubri - Du galo pourr astourr

Du galo den lé vao – Limerot 18

Archiv minzz en lign le XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

► Ecoutë l’bilhèt limerot 18

► Ecoutë toutt l’emission du 02-02-2012 su Radio Laser

► S’en rtournë a la list dé bilhèt

 

Le gallo n'est-il pas voué à s'éteindre ?

L'UNESCO, l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture, a classé le gallo comme langue « sérieusement en danger ». Une langue est mise en danger lorsque ses locuteurs cessent de la pratiquer, qu'ils réservent son usage à des domaines de plus en plus restreints. Une telle langue ne se transmet plus de génération en génération. Autrement dit, il n'y a plus de nouveaux locuteurs, que ce soit chez les adultes ou les enfants. Pour assurer un avenir au gallo, il faut désormais une volonté commune des institutions et des locuteurs pour revitaliser la langue et lui redonner sa place dans la vie quotidienne mais aussi dans l’espace public.

Fèrr la Toussint

Le galo, s’é in parlement qhi'é vra vivant den l’Pay dé Vao d'Vilenn. Matlao Ghiton nou-z enmenn corr sé lé deûz dam qhi dmeurr ô Sèl. La fa-çi, il é caozanç de fèrr la toussint.

Lé môt a s souvni :

Fèrr la Toussint > ensemancer le blé, l'orge, l'avoine pour la prochaine année

La pâlh du sèg > la paille du seigle

Falë fèrr dé lian pourr lië le blé > Il fallait faire des attaches pour lier le blé

Falë qi të coupë... vèrt in peu sans sa, lé brin orè câssé> il fallait qu'ils soient coupés encore vert sinon les brins se seraient cassés

Faut q s' ëté qheudré (elles disent pls fois qheudré et une fois qheudrë) > Il fallait qu'on les laisse sécher   (Je ne comprends pas trop le concept: faut que ça soit vert ou sec?! elles parlent bien des lians ?)