Du galo den lé vao – Limerot 35 - institu Chubri - Du galo pourr astourr

<< S’en rtournë a la list dé bilhèt

Du galo den lé vao – Limerot 35

Archiv minzz en lign le 26 du mouâz d fev·rier 2018

 

► Ecoutë l’bilhèt limerot 35

► Ecoutë toutt l’emission du 09-05-2012 su Radio Laser

 

Les noms de lieudits et de communes ne sont-ils pas souvent des mots gallos ?

En effet, dans toute la Haute-Bretagne, on peut remarquer que la plupart des noms de lieux ont une forme en gallo. Car dans le passé, c’est surtout dans la langue locale qu’on désignait les lieux. Mais parallèlement à l’usage oral en gallo, l’administration de l’État a consigné ces lieux en les francisant. Quand apparurent les pancartes pour les entrées de communes et les lieudits, quelle surprise pour les habitants de découvrir la forme officielle, dans certains cas bien éloignée de l’usage en gallo ! Même si de nombreux habitants originaires des lieux connaissent encore la prononciation de la toponymie d’origine, la pose de pancartes en gallo est une condition nécessaire pour transmettre ces noms en gallo aux jeunes et aux arrivants.

 

Lé non d conmunn e lé pancartt

Le galo, s’é in parlement qhi'é vra vivant den l’Pay dé Vao d'Vilenn. Lë qou-si, Matlao Ghiton nou-z enmenn sé Thérèse Piel a Baolon, enn dam orinée d Sint T·ria. Anet, il é caozanç dé non d conmunn e dé pancartt...

Lé môt a s souvni :